Publié le 10/03/2020

Jade Adelys a choisi la formation "Bac Pro Commercialisation et service en restaurant"

Jade Adelys a choisi le Bac pro Commercialisation et service en restaurant en alternance. Cette année, elle est en 1ère à la Fac des Métiers sur le campus de Ker Lann et a signé un contrat d’apprentissage avec le restaurant « La Levée » à Betton.

Elle nous explique son choix d’orientation.

 

Qu’est ce qui t’as poussé à vouloir suivre la formation Bac Pro Commercialisation et service en restauration ?

Mes parents sont issus de ce métier. Particulièrement ma maman qui est serveuse. Et puis mon frère fait un CAP cuisine, c’est aussi ça qui m’a donné envie d’entrer dans le monde de l’hôtellerie restauration.

Qu’est ce qui te plaît dans cette formation Commercialisation et service en restauration ?

Tout me plaît dans cette formation, y compris les cours ! Je prends du plaisir à aller en cours. Je prends du plaisir dans la relation client, à travailler dans l’urgence. Comme le rush du midi, par exemple, car c’est le moment où l’on réfléchit le plus. Et puis c’est un métier carré.

Qu’est ce qui te plaît dans les cours à la Faculté des Métiers ?

C’est le fait que ce soit des formateurs issus du monde professionnel qui nous apprennent. C’est totalement différent, ils connaissent le monde de l’hôtellerie restauration, ils nous apprennent certaines choses qu’on ne va pas voir à l’école. Par exemple, on apprend à utiliser des machines spécifiques aux métiers de service en salle. Tout est en relation avec notre futur travail.

Et après ton Bac Pro commercialisation et service en restauration, que veux-tu faire ?

Faire un BTS hôtellerie restauration et pourquoi pas, pousser vers une mention complémentaire bar ou sommellerie. Et puis travailler dans des bons hôtels et restaurants, voyager et peut-être, ouvrir mon propre hôtel restaurant, devenir cheffe d’entreprise. 

Comment tu vois ton métier de service en restauration ?

J’entends beaucoup que je suis une porteuse d’assiettes, mais je suis beaucoup plus que ça ! Oui, je porte des assiettes mais surtout, je fais l’intermédiaire entre la cuisine et le client. Ce qui n’est pas toujours facile, mais intéressant. Il faut établir un bon rapport avec la clientèle. Il faut s’accommoder à chaque client. On peut dire des choses à certains clients qu’on ne peut dire à d’autres. On doit savoir rester discrets.

Que dirais-tu pour donner envie de faire ce métier ?

Il y a tellement de choses à vivre avec ce métier ! On peut voyager ! C’est un métier recherché par n’importe quel restaurateur ! Il n’y a pas assez de personnes qui font ce travail alors que c’est un métier super ! J’ai rencontré plein de personnes qui étaient de la cuisine, de la pâtisserie, etc. On n’a pas forcément  la même mentalité mais à force de rencontrer du monde, dans un environnement professionnel commun, ça fait grandir, ça fait évoluer. Je trouve ça bien. Je prends du plaisir à me lever le matin !

Partager l'article :