Publié le 30/03/2020

Dorian Lomet a choisi la formation "Mention complémentaire Sommellerie"

Dorian Lomet a choisi la MC sommellerie en alternance à la Faculté des Métiers après avoir fait une MC Barman.  Aujourd’hui, il alterne entre les cours et son apprentissage dans l’établissement l’ « Auberge du Pont d’Acigné » à Noyal sur Vilaine. Il nous explique son choix d’orientation. 

Pourquoi avoir choisi la mention complémentaire Sommellerie ?

J’ai commencé par la mention complémentaire Barman à la Faculté des Métiers. Ayant de grosses lacunes en vins et souhaitant améliorer mes connaissances, j’ai décidé de faire la mention complémentaire Sommellerie. Aujourd’hui, je suis dans l’établissement l’ « Auberge du Pont d’Acigné » à Noyal sur Vilaine.

Qu’est ce qui te plaît dans cette formation MC Sommellerie ?

Ce qui me plaît c’est que les professeurs sont des professionnels de la restauration. Ils connaissent le service, donc ils savent ce qui s’y passe. Ils peuvent donner des conseils sur les vins, les millésimes, les vignobles ou type de vins. Concernant l’alternance, ça permet de mettre en action ce qu’on a appris pendant les cours. Nous pouvons mettre en place des choses dans l’entreprise, intégrer des nouveaux produits qu’on nous a présentés en formation.  

Que veux-tu faire après la mention complémentaire Sommellerie ?

Après la mention, j’aimerais retourner dans le milieu du bar pour être barman/sommelier. Idéalement, j’aimerais travailler dans un établissement gastronomique ou dans un bar à cocktails. Je veux retrouver mes habitudes de cocktails afin de préparer des concours professionnels.

Comment tu vois ton métier de sommelier ?

J’aime bien le fait de pouvoir concilier Barman et Sommelier. Peu de barmen sont sommeliers et peu de sommeliers sont barman. Bar et Sommellerie, ce sont deux mentions complémentaires. L’apport du bar dans l’entreprise où je suis est un vrai plus. Je suis source de conseils auprès des clients, même sur les spiritueux, et c’est apprécié. Le métier de sommelier c’est conseiller le client, faire des accords mets, vins, spiritueux. C’est apporter des connaissances, faire plaisir au client. La satisfaction client est importante. Il doit repartir avec le sentiment d’avoir appris ou découvert quelque chose.

Que dirais-tu pour donner envie de faire ce métier ?

Pour faire ce métier, il faut être organisé, vouloir faire plaisir aux gens. C’est un métier rigoureux avec un certain prestige. Il faut avoir envie d’apprendre, se remettre en question et jamais se reposer sur ses acquis. Le monde du vin est un monde qui bouge. Il y a de nouvelles appellations, de nouveaux vins à découvrir. Il faut savoir se faire sa propre expérience. Et toujours avoir en tête que les sommeliers sont avant tout des vendeurs.

 

Partager l'article :